Villa « La Piscine » Ambohibao – BP 399 – 101 Antananarivo

Author Archives: Bianco BIANCO

  • 0

Convention de partenariat pour un concours exemplaire

Category : News et Evènements

XLIème promotion DE L’ACADEMIE MILITAIRE D’ANTSIRABE:
Le Ministère des Forces Armées (MFA) et le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) en collaboration avec le Ministère de la Fonction Publique se sont convenus le jeudi 10 août 2017 à établir une convention dans la réalisation du concours de recrutement de 60 Elèves-Officiers d’Active, au titre de l’année 2017, et à définir les modalités et formes de cette collaboration. La répartition des postes se faits comme suit : 6 places pour les candidats civils et gendarmes de sexe féminin ; 24 places pour les étudiants des classes préparatoires de la SEMIPI Fianarantsoa ; 30 places pour les candidats civils, militaires et gendarmes de sexe masculin.

Les épreuves se sont déroulées du 21 au 25 août 2017 dans les six centres à savoir: Antananarivo, Antsiranana, Fianarantsoa, Mahajanga, Toamasina et Toliara.

La collaboration a pour objectif l’amélioration ainsi que la crédibilisation de toute l’organisation, pour aboutir à un concours exemplaire avec des résultats fiables et transparents.


  • 0

Les Américains confirment le soutien au BIANCO

Category : News et Evènements

LUTTE ANTI-CORRUPTION : Les Américains confirment le soutien au BIANCO
Une délégation de plusieurs Parlementaires Américains de passage à Madagascar ont rencontré le Directeur Général du Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO), le mercredi 16 août 2017, pour d’une part confirmer le soutien maintes fois témoigné par les Etats Unis d’Amérique à cet organe et aux efforts entrepris pour endiguer la corruption à Madagascar et pour d’autre part, s’enquérir des besoins de ce Bureau anti-corruption malgache afin de lui permettre de mener à bien sa mission.

Les Américains confirment le soutien au BIANCO

Ces membres du Congrès Américains se sont engagés à soutenir davantage le BIANCO dans ses efforts de lutte contre la corruption et dans la mise en œuvre de la nouvelle Stratégie anti -corruption.


  • 0

Coalition entre le BIANCO, l’Alliance Voahary gasy et le SCOOP Digital

Category : News et Evènements

MOBILISATION CONTRE LA CORRUPTION : Coalition entre le BIANCO, l’Alliance Voahary gasy et le SCOOP Digital
Mobilisation de masse oblige. Le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO), le SCOOP DIGITAL et l’Alliance Voahary Gasy (AVG) ont établi une coalition contre la corruption dans l’objectif de mobiliser et de responsabiliser les citoyens dans la lutte contre la corruption, d’une part, et pour engager davantage les acteurs et les secteurs concernés contre la corruption d’autre part, en vue de promouvoir la culture d’intégrité et d’honnêteté à travers des méthodes de communication innovatrices mais appropriées à la masse. Une convention tripartite, pour matérialiser cette initiative, a eu lieu le vendredi 25 août 2017, entre ces trois entités.

On attend de cette convention l’amélioration significative des services publics et le changement positif de comportement des fournisseurs de service publics et des usagers à travers la diffusion des produits de communication nés de cette convention, entre autres : spots sur la Lutte Contre la Corruption ; films avec des messages de mobilisation sur la Lutte Contre la Corruption ; programme d’Education, spectacles et œuvres communautaires sur le thème de la lutte contre la corruption lors des activités de Scoop Digital / AVG à travers diverses villes et régions de Madagascar ; brochures, affiches et flyers sur le partenariat entre le BIANCO, l’AVG, le SCOOP Digital et/ou sur la Lutte Contre la Corruption pour les évènements organisés par le SCOOP Digital ; films sur les débats publics organisés.

Coalition entre le BIANCO, l’Alliance Voahary gasy et le SCOOP Digital

En plus de la signature de convention, le Président de l’Alliance Voahary Gasy et le Directeur Général du Scoop Digital ont remis leur déclaration de patrimoine respective au Directeur Général du BIANCO pour témoigner leur engagement envers la lutte contre la corruption et également pour inciter les responsables assujettis à emboiter leurs pas.


  • 0

Journée des réseaux d’Honnêteté et d’Intégrité

Eduquer les jeunes à devenir acteurs de la lutte contre la corruption
La 5ème Edition de la Journée des Réseaux d’Honnêteté et d’Intégrité (JRHI) a été célébrée en liesse au Palais des Sports et de la Culture Mahamasina le 21 juin 2017. Evénement sportif et culturel initié par la division éducation-prévention du BIANCO, cette journée rassemble et unifie les jeunes autour du concept de l’anti-corruption. Des concours de slam, de chorégraphie, de mini-projet de plaidoyer en matière de lutte contre la corruption, ainsi que des tournois sportifs ont été organisés pour 13 lycées publics et privés participants. Dans l’après-midi, un conférence-débat sur le thème « Le rôle des jeunes dans la lutte contre la corruption en tant que vecteur de changement » a également eu lieu, en partenariat avec le projet Samy Gasy du Search For Commun Ground.

De telles initiatives visent à accroître la sensibilité des élèves et des jeunes en matière d’honnêteté et d’intégrité; à les éduquer pour qu’ils deviennent des partenaires relais dans la lutte contre la corruption. Cette journée vise à donner aux jeunes la conscience de l’utilité d’une cohésion et d’une coalition pour réussir la lutte contre la corruption. Elle ambitionne également à les rassurer et à les encourager à avoir une vision plus optimiste de leur avenir par la lutte contre la corruption. Le thème de cette cinquième édition fait écho à cette vision : « Tanora mandray andraikitra : hery manosika ho fanoitra amin’ny ady amin‘ny kolikoly, littéralement « jeunes responsables, piliers et moteur de la lutte contre la corruption ».


  • 0

Matériels informatiques et matériel roulant pour le BIANCO

Coopération Internationale,
Matériels informatiques et matériel roulant pour le BIANCO
Les coopérations entre les Partenaires Techniques et Financiers et le BIANCO ont franchis un nouveau pas en 2017.
L’Ambassade de France a octroyé un don en matériels informatiques au Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO).Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la continuité de la coopération entre la France et le BIANCO qui a notamment donné lieu à la signature de la convention d’un montant de 86 millions d’Ariary.

Matériels informatiques

Matériels informatiques

Matériels composés d’ordinateurs portables et d’imprimantes ont donc été remis officiellement le jeudi 13 avril 2017 pour équiper la division investigation de la Branche Territoriale du BIANCO à Antananarivo dans l’accomplissement de ses missions.

Cet accord prévoit également le financement de trois séries de formations destinées aux personnels du BIANCO.
Pour sa part, le Programme des Nations Unies pour le Développement à Madagascar (PNUD) a offert un matériel roulant destiné pour les missions d’investigation de l’Agence anti-corruption de Madagascar le mercredi 12 avril 2017.

Des matériels informatiques et matériels roulant pour le BIANCO

 


  • 0

Réaction Courrier – LA LUNE DE MIEL OU LE DOIGT ?

Category : Non classé

En réaction à l’éditorial dans le courrier de Madagascar paru le 03 Mai 2013, le Bureau indépendant anticorruption tient à apporter les précisions suivantes.

Il est erroné d’avancer que le BIANCO n’a aucun pouvoir sur « les politiciens et les personnalités ». Les dispositions de la loi sur la lutte contre la corruption en ses articles 20, 22,23 et suivants, ainsi que le décret n° 2008 176 en son article 37,attribuent au Directeur général du BIANCO les pouvoirs dévolus aux officiers de police judiciaire, tout en le préservant des pressions et du contrôle des instances en charge de la supervision et du contrôle de la police judiciaire d’une part, et d’autre part en lui donnant l’autorisation de mener ses investigations sans avoir besoin de recourir à une demande d’autorisation ni une quelconque formalité.

Depuis sa création en 2004, le BIANCO a toujours pu mener sa mission d’investigations sur toutes personnes impliquées dans les dossiers dont il a été saisi, indifféremment de leur rang et de leur fonction. Il est inutile de s’étendre à travers ces lignes sur l’identité de ces personnes, d’autant plus que les principes du secret de l’instruction, de la présomption d’innocence et de la confidentialité des investigations menées par le BIANCO, tel que préconisé par l’article 30 de la loi sur la lutte contre la corruption, s’opposent à ce que des informations permettant l’identification de ces personnes soient révélées sous une forme quelconque. Il est incontestable que notre système de répression, notamment des infractions de corruption, présente des imperfections et des opportunités d’améliorations, dans la mesure où toutes les maillons de la chaîne n’ont pas toujours la même capacité de résistance aux pressions lorsqu’il s’agit de réprimer les faits commis par de hautes personnalités. Il est cependant injuste que ce soit un seul acteur, en l’occurrence le BIANCO, qui intervient tout en amont du processus, avant toute initiative de poursuite, d’instruction de l’affaire, du jugement et de l’exécution de la peine prononcée, le cas échéant, qui fasse l’objet de telles affirmations. Il est trop facile de se cantonner à avancer de tels propos hasardeux pour accuser un organisme étatique, dont on ignore manifestement les missions, alors qu’il y a tant à faire, notamment de proposer des engagements aux prétendants à la présidence du pays pour que l’enrichissement illicite, les conflits d’intérêts, les différentes formes d’abus de pouvoir soient bannis de la pratique de la politique à Madagascar.

En ce qui concerne le BIANCO, conscient des imperfections de notre système pénal, le Bureau a consacré cette année 2013 : année de la répression. Ainsi des actions de renforcement du système de répression dans son ensemble sont menées, notamment des formations à l’intention des différents acteurs de la chaîne de répression, la promotion d’une politique pénale préconisant des sanctions strictes aux auteurs de corruption.

Les propositions d’engagements préconisées par le BIANCO entrent dans sa mission de prévention et de mobilisation en faveur d’un changement de comportements et de pratiques des politiciens, des dirigeants et du public en général. Cette approche préventive et mobilisatrice vient en complément du renforcement du système de répression. Le BIANCO laisse à l’auteur de ces lignes la responsabilité de ses affirmations, quant à avancer que ces engagements n’ont aucune chance d’être tenus. Le BIANCO croit aux valeurs et principes qui sont affirmés à travers ces engagements, et est reconnaissant de l’accueil plus que favorable des candidats présents à la cérémonie de présentation, envers tous ceux qui, depuis, ont manifesté leur volonté, et ceux qui soutiendront ces engagements. Le BIANCO croit en la sincérité de tous ceux qui ont spontanément signé les propositions d’engagements, et invite les partis politiques, les associations et le public, notamment les électeurs, à en faire de même.

En effet, à notre sens, le plus important n’est pas le BIANCO, ayant été à l’initiative de ces propositions d’engagements, mais bien les principes et les valeurs qui les sous-tendent.

Au fait qu’est ce qui est le plus important, la lune ou le doigt qui la montre ?


  • 0

LUTTE ANTI-CORRUPION et COOPERATION ALLEMANDE

Category : News et Evènements

LUTTE ANTI-CORRUPION et COOPERATION ALLEMANDE
Cérémonie d’introduction d’un expert intégré au sein du BIANCO
Florian Schatz, expert international intégré, de nationalité allemande, a été introduit officiellement le 16 février 2017. Spécialiste en gestion de projets de développement et d’anti-corruption, il est mandaté pour 2 ans par le Projet de Développement Communal Inclusif et Décentralisation (ProDéCID) du GIZ pour appuyer le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) dans la collaboration avec le GIZ ainsi que dans la coordination, le suivi et l’évaluation d’autres projets appuyés par les partenaires techniques et financiers.

Avec une expérience significative dans le domaine, il a déjà travaillé dans plusieurs pays : Royaume-Uni, Ouganda, Colombie, Amérique latine, régions des Caraïbes, Etats-Unis.L’événement a été marqué par la signature de convention entre le ProDéCID et le BIANCO dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration de la gestion des finances communales, la qualité des services communaux et les structures nationales d’accompagnement aux collectivités territoriales à travers la promotion de la transparence et la lutte contre la corruption.


  • 0

Visite de courtoisie de SEM l’Ambassadeur de l’UE auprès du Directeur Général du BIANCO

Category : News et Evènements

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET RENFORCEMENT DE L’ETAT DE DROIT :
Visite de courtoisie de SEM l’Ambassadeur de l’UE auprès du Directeur Général du BIANCO
L’Ambassadeur de l’Union Européenne à Madagascar, SEM Antonio Sanchez-Benedito, a effectué une visite de courtoisie auprès du Directeur Général du Bureau Indépendant Anti-corruption (BIANCO), Monsieur Jean Louis ANDRIAMIFIDY, dans la matinée du vendredi 20 janvier 2017.
Cette visite auprès du siège du BIANCO a pour objectif de s’enquérir davantage d’informations sur les avancées et les perspectives de la mise en œuvre du programme national de lutte contre la corruption à Madagascar.

Par le biais de son ambassadeur, l’Union Européenne a confirmé son appui à la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et au renforcement de l’Etat de droit dans la Grande Ile.


  • 0

INTENSIFICATION DE LA LUTTE CONTRE LES TRAFIC ILLICITES DE NOS RESSOURCES NATURELLES

Category : News et Evènements

ATELIER SUR LES TECHNIQUES DE PLAIDOYER
Un atelier national sur les techniques et la mise en œuvre des actions de plaidoyer en matière de lutte contre la corruption dans le domaine environnemental a eu lieu du 11 au 13 janvier 2017 à Ambohibao. Cet atelier a regroupé 23 participants issus des régions Diana, Atsimo Andrefana, Boeny, Analamanga, composés des représentants du BIANCO, de l’Administration publique et ceux des Organisations de la Société Civile.

L’atelier vise le renforcement de capacité de ces acteurs en matière de plaidoyer pour renforcer la protection des ressources naturelles et la lutte contre les trafics illicites de ces ressources. En effet, l’atelier a permis aux participants d’avoir des outils de plaidoyer afin de convaincre les décideurs et les différents protagonistes. L’objectif visait également l’implication active des participants afin d’identifier les mécanismes de lutte contre la corruption dans le domaine des exploitations illicites et les trafics des ressources naturelles.

Une lettre d’engagement a été approuvée par les participants à la fin de l’atelier pour signifier leur adhésion. Après cet atelier, ces participants mettront en œuvre des actions de plaidoyer dans leur circonscription respective afin de convaincre les décideurs et les acteurs régionaux à prendre des mesures adéquates en faveur de la lutte contre les trafics illicites de nos ressources naturelles.


  • 0

Renforcement de capacité pour les investigateurs du BIANCO

Category : News et Evènements

APPLICATION DE LA LOI Renforcement de capacité pour les investigateurs du BIANCO
70 investigateurs du Bureau Indépendant Anti-Corruption issus de ses six branches territoriales ont suivi une formation sur les nouvelles infractions de corruption – liées à la Loi 2016-020 relative à la lutte contre la corruption -, les techniques d’enquêtes et les procédures pénales. L’initiative rentre dans le cadre du renforcement de capacité des investigateurs du BIANCO pour qu’ils soient à mesure de répondre aux exigences de la mise en œuvre de la nouvelle Stratégie de lutte Contre la Corruption en matière d’application de la loi. Une attestation a été décernée à chaque participant à la fin de la formation laquelle a bénéficié l’appui de l’ambassade de France à travers la coopération SCAC. La formation a duré trois jours, du mardi 13 au jeudi 15 décembre 2016.