Villa « La Piscine » Ambohibao – BP 399 – 101 Antananarivo

Category Archives: News et Evènements

Précisions du BIANCO sur l’affaire Monja Roindefo

Category : News et Evènements

Déplorant les informations parues dans plusieurs quotidiens et diffusées sur quelques stations radio ces derniers jours concernant l’affaire Monja Roindefo, le Bureau Indépendant Anti Corruption (BIANCO) tient absolument à apporter les précisions ci-après pour éclairer l’opinion publique sur la question :

  1. Personne n’est au dessus des Lois et le fait d’être candidat ou non à une quelconque élection ne dispense personne de l’application de la loi.
  2. Comme dans toute Démocratie digne de ce nom, les leaders politiques ainsi que les potentiels dirigeants se doivent de montrer un comportement irréprochable et inspirant la confiance afin que le citoyen puisse en être fier et en faire des exemples. Il est ainsi inacceptable d’entendre des personnalités ou des partis politiques qui prétendent accéder à de prestigieuse fonction et de haute responsabilité dans un pays faire des déclarations voulant perpétuer l’impunité de certaine catégorie de personne au sein même de la société qu’ils souhaitent diriger.
  3. Le BIANCO n’est en aucun cas un instrument de règlement de compte politique. Il a déjà eu l’occasion de démontrer son indépendance et sa neutralité, il continuera d’œuvrer pour le bien de Madagascar et de son peuple sans distinction en s’acharnant à lutter contre le fléau qui empêche son développement.
  4. Concernant en particulier le politicien qui a reçu la visite de deux agents du BIANCO. Il s’agit de l’exécution d’une délégation judicaire émanant du Pôle Anti-Corruption (PAC) qui traite actuellement tous les dossiers déjà transmis par le BIANCO à l’ancienne Chaine Pénale Anti Corruption (CPAC).
  5. En effet, cet acte est le fruit de la bonne collaboration entre le BIANCO et le PAC. Il ne s’agissait nullement d’une perquisition comme certain politicien l’ont rapporté dans la presse. Il s’agissait plutôt d’une demande de déposition par rapport à un dossier en cours de traitement auprès du PAC et dont le BIANCO a été légalement saisi pour exécuter la délégation judiciaire émanant d’un juge d’instruction.
  6. Enfin, le BIANCO tient à ajouter que dans le cadre du renforcement de la synergie d’action des entités de lutte contre la corruption comme le PAC et le BIANCO, tous les dossiers de corruption seront traités, et le BIANCO tient à apporter son soutien au PAC dans sa volonté d’aller de l’avant en sauvegardant toute son indépendance, seule gage de sa réussite et de son efficacité.
  7. Pour terminer, le Bureau Indépendant Anti-Corruption lance un appel fort à tout citoyen de bonne foi de prendre garde à toute manipulation politique et transformation de la réalité pour des visées politico-politiques foulant toutes les valeurs républicaines surtout : l’indépendance de la justice et des organes d’application des lois, l’égalité de tous devant la loi, et le refus total de l’impunité, qui doivent survivre à toutes les périodes de notre pays.

Fichier(s) à télécharger : (1)
Précisions du BIANCO sur l’affaire Monja Roindefo


Bianco-Prodecid

Lutte contre la corruption et décentralisation: 10 nouvelles communes recevront l’appui du BIANCO et du PRODECID

Category : News et Evènements

Lutter contre la corruption reste un enjeu majeur pour le développement communal et la mise en œuvre de la décentralisation à Madagascar. Afin d’appuyer les efforts des acteurs nationaux dans la lutte contre ce fléau, le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) à travers sa Branche territoriale à Antananarivo et le projet « Développement Communal Inclusif et Décentralisation » (PRODECID) de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), sur mandat du Ministère de la Coopération Allemande (BMZ), ont initié une collaboration en février 2017 et qui est renouvelée cette année pour un PRODECID phase II.

C’est la raison de l’atelier du 09 août 2018 qui a comme objectif la contribution à la lutte contre la corruption, la transparence du transfert des ressources de l’Etat vers les collectivités et la mise en place des standards de services au niveau des communes pour promouvoir la bonne gouvernance locale dans les régions concernées en vue de meilleures qualités de service et de renforcement de la participation citoyenne dans la gestion des services.

Ainsi, par rapport à l’année dernière, 10 autres nouvelles communes de la région Analamanga recevront l’appui du BIANCO et du PRODECID, cette année, dans la mise en place de standards de services au niveau du secteur éducation et santé. Il s’agit de : Sabotsy Namehana – Masindray – Anjeva Gara – Ambohimangakely – Mantasoa – Ampanefy – Ambohijanaka – Ampitatafika –
Ambohidratrimo – Mahitsy.

On attend de cette collaboration :

  • l’analyse du processus des services administratifs de ces 10 nouvelles communes bénéficiaires dudit projet;
  • l’amélioration des outils et dispositifs de contrôle de gestion des PHAGECOM, FEFII ;
  • le renforcement de capacités du personnel des communes et services de base pour l’opérationnalisation des standards de service ;
  • l’implication des citoyens à la lutte contre la corruption;
  • l’amélioration des services administratifs dans ces 10 nouvelles communes.

JIRAMA-BIANCO

JIRAMA-BIANCO: Convention signée pour une meilleure appropriation de la lutte anti- corruption

Category : News et Evènements

La convention entre le Bureau indépendant Anti-Corruption (BIANCO) et la Société nationale de production d’Eau et d’Electricité de Madagascar (JIRAMA) vient d’être signée, le mardi 17 juillet 2018. Il s’agit d’une collaboration qui repose sur une démarche anti-corruption. Le BIANCO accompagnera la JIRAMA dans l’élaboration d’un plan d’action anti-corruption dont la formation et la sensibilisation de son personnel à la lutte contre la corruption, l’appui envers cette société d’Etat dans la mise en œuvre des recommandations issues des travaux d’analyses de systèmes et des procédures.

Le BIANCO proposera aussi des recommandations nécessaires pour éliminer les opportunités de corruption. L’objectif étant de promouvoir une attitude proactive et intolérante vis-à-vis de de la corruption. De son côté, la JIRAMA entend mener des activités d’éducation et decommunication envers son personnel pour plus d’appropriation à la lutte contre ce fléau. Elle facilitera également la collecte des données nécessaires à l’analyse des risques de corruption et aux opérations d’investigation menées par le BIANCO.