Villa « La Piscine » Ambohibao – BP 399 – 101 Antananarivo

Lutte contre la corruption et décentralisation: 10 nouvelles communes recevront l’appui du BIANCO et du PRODECID

Bianco-Prodecid

Lutte contre la corruption et décentralisation: 10 nouvelles communes recevront l’appui du BIANCO et du PRODECID

Category : News et Evènements

Lutter contre la corruption reste un enjeu majeur pour le développement communal et la mise en œuvre de la décentralisation à Madagascar. Afin d’appuyer les efforts des acteurs nationaux dans la lutte contre ce fléau, le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) à travers sa Branche territoriale à Antananarivo et le projet « Développement Communal Inclusif et Décentralisation » (PRODECID) de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), sur mandat du Ministère de la Coopération Allemande (BMZ), ont initié une collaboration en février 2017 et qui est renouvelée cette année pour un PRODECID phase II.

C’est la raison de l’atelier du 09 août 2018 qui a comme objectif la contribution à la lutte contre la corruption, la transparence du transfert des ressources de l’Etat vers les collectivités et la mise en place des standards de services au niveau des communes pour promouvoir la bonne gouvernance locale dans les régions concernées en vue de meilleures qualités de service et de renforcement de la participation citoyenne dans la gestion des services.

Ainsi, par rapport à l’année dernière, 10 autres nouvelles communes de la région Analamanga recevront l’appui du BIANCO et du PRODECID, cette année, dans la mise en place de standards de services au niveau du secteur éducation et santé. Il s’agit de : Sabotsy Namehana – Masindray – Anjeva Gara – Ambohimangakely – Mantasoa – Ampanefy – Ambohijanaka – Ampitatafika –
Ambohidratrimo – Mahitsy.

On attend de cette collaboration :

  • l’analyse du processus des services administratifs de ces 10 nouvelles communes bénéficiaires dudit projet;
  • l’amélioration des outils et dispositifs de contrôle de gestion des PHAGECOM, FEFII ;
  • le renforcement de capacités du personnel des communes et services de base pour l’opérationnalisation des standards de service ;
  • l’implication des citoyens à la lutte contre la corruption;
  • l’amélioration des services administratifs dans ces 10 nouvelles communes.

Laisser une réponse