Villa « La Piscine » Ambohibao – BP 399 – 101 Antananarivo

PARTENARIAT BIANCO-FDL-PGDI Atelier d’harmonisation de la mise en place des dispositifs anti-corruption des communes

  • 0

PARTENARIAT BIANCO-FDL-PGDI Atelier d’harmonisation de la mise en place des dispositifs anti-corruption des communes

Category : News et Evènements

PARTENARIAT BIANCO-FDL-PGDI Atelier d’harmonisation de la mise en place des dispositifs anti-corruption des communes
Le Fonds de Développement Local (FDL) œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des populations, en finançant des projets de développement ou d’infrastructures socio-économiques et les investissements publics prioritaires identifiés par les Communautés rurales. Le FDL, selon des critères prédéfinis et conformément à des procédures préétablies, confère aux Communes jugées éligibles, des fonds d’un certain montant dont l’usage sera réservé à des investissements communaux ou à la mise en place d’infrastructures communales. Souciant de l’utilisation et de la gestion de ces fonds, une Convention liant le FDL et le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) a été établie le 19 octobre 2010, en vue de renforcer la gouvernance locale, dont l’un des objectifs attendus étant l’aboutissement à une gestion transparente et efficiente des fonds alloués. La mission d’éducation et de prévention du BIANCO au profit des détenteurs de ces fonds (entre autres les maires,…) va dans l’esprit de cette convention. C’est ainsi que l’atelier de deux jours, du 23 au 24 février 2012, s’est penché sur l’harmonisation des approches dans la mise en place des dispositifs anti-corruption auprès des communes financées par le FDL.

Objectifs: La mission consiste à uniformiser les approches pour la mise en place de Dispositifs anticorruption (DAC) au niveau des communes d’intervention du FDL, des outils efficaces et nécessaires, aussi bien matériels que textuels, aux fins de verrouiller toutes les zones de risques de corruption et de fraude se rapportant à leurs activités et à la gestion des fonds qui leurs sont alloués. Il s’agit ainsi de rendre opérationnel le mécanisme de standard de services publics au niveau des Bureaux des Communes et d’apporter, suite à des panels des textes et des normes de procédures existantes, des propositions d’amélioration ou de renforcement.

Résultats attendus: Après cet atelier, on attend de la mise en place de Dispositifs anticorruption l’amélioration de la qualité des services publics offerts par la commune ainsi que l’instauration et le renforcement de la culture de lutte contre la corruption au niveau de l’équipe communale et l’adoption de la culture de refus de la corruption du côté des usagers. Notons que cet atelier est le fruit du partenariat entre le FDL, le Programme de Gouvernance pour le Développement Institutionnel (PGDI) et le BIANCO.


Laisser une réponse