Villa « La Piscine » Ambohibao – BP 399 – 101 Antananarivo

RECRUTEMENT à VAKINANKARATRA: 24 personnes mises en cause pour corruption

  • 0

RECRUTEMENT à VAKINANKARATRA: 24 personnes mises en cause pour corruption

Category : News et Evènements

24 personnes sont mises en causes dans une affaire de corruption au sein de la Direction Régionale de la Santé Publique (DRSP) de la région Vakinankaratra. L’affaire concerne le recrutement d’Agents Techniques des Districts (ATD) dans la réalisation du Programme d’Appui aux Services Sociaux de Base en partenariat avec l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance), suivant un avis de recrutement en date du 19 décembre 2013. Le BIANCO, dans le cadre d’une procédure au niveau sa branche territoriale à Antananarivo a ainsi été saisi de faits soupçonnés de pratiques de corruption passive et active, de conflit d’intérêt, d’abus de fonction, de faux et usage de faux et de trafic d’influence effectués au sein de la DRSP.

A l’issue des investigations, les résultats suivants ont été relevés:

  • Non respect des critères de recrutement et de la procédure de sélection mentionnés dans l’avis de recrutement, à savoir: – un candidat plus de 40 ans; – 04 candidats sans diplôme de niveau bac + 2 et 10 autres sans diplômes certifiés ; ainsi que 17 candidats sans permis A ou A’ parmi les dossiers requis.

  • Modification des notes orales portant préjudice aux candidats concernés

  • 03 fausses attestations de réussite de permis de conduire délivrées par l’auto école TSINAMPOIZINA

  • 03 enfants du Directeur Régional de la Santé Publique de Vakinankaratra admis, alors qu’ils n’ont pas rempli les conditions exigées.

Parmi les 24 personnes soupçonnées d’être impliquées dans cette affaire figurent:

– le Directeur Régional de la Santé Publique, – des Agents Techniques des Districts, – des membres de la commission de recrutement, entre autres, le Chef du service du patrimoine et contentieux, le responsable du suivi-évaluation et consorts, le responsable de l’auto école.

Vingt-deux des personnes soupçonnées ont répondu au déferrement du mercredi 24 septembre 2014. Toutes ont bénéficié d’une liberté provisoire en attendant le procès du 14 octobre 2014.


Leave a Reply