Category Archives: Echos région

Mise en place du CAC/SPAT: le personnel formé en « Leadership et intégrité »

Category : Echos région

Plus armés. Les membres de la Cellule Anti-Corruption de la Société de Port à gestion Autonome de Toamasina (CAC/SPAT), le sont. Ils ont suivi une formation en « leadership et intégrité » initiée par la division Education-Prévention du BIANCO Toamasina, les 28 et 29 novembre dernier, suite à la convention liant le BIANCO à la SPAT depuis 2018 en matière de lutte contre la corruption notamment dans le cadre de la mise en place de la CAC au sein du SPAT. L’objectif vise à promouvoir l’esprit d’intégrité au niveau du personnel, des permissionnaires et des concessionnaires pour arriver au bout du défi de cette autorité portuaire qui est l’assainissement du monde des affaires et la promotion de la culture d’éthique et de transparence dans la conduite de ses activités. 16 membres du personnel du SPAT ont participé à cette formation et ont exprimé leur satisfaction de la retombée de cette initiative à caractère participatif. A la fin de la formation, des certificats leur ont été attribués.

Une autre formation de 4 jours, axée sur le plaidoyer, la veille et interpellation, la bonne gouvernance d’entreprise et la passation des marchés, sera organisée d’ici février 2020 à Antananarivo, en collaboration avec l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), dans le cadre du mini-projet intitulé « Minimiser les risques de corruption dans le projet de développement du port de Toamasina ». Le Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI), l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) ainsi que le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) y interviendront.


CELEBRATION DE LA DEUXIEME ÉDITION DE LA JOURNEE DES RHI : 600 jeunes RHI mobilisés

Category : Echos région

La 2ème édition de la JRHI (Journée des « Réseaux d’Honnêteté et d’Intégrité»), pour la Province d’Antsiranana, a été célébrée le 18 Décembre 2019 sous le thème « Robaka avenir-nay basy eky kolikoly !». L’enceinte de l’Alliance Française d’Antsiranana a accueilli environ 600 jeunes issus des RHI d’Antsiranana dont ceux du lycée Privé Adventiste, du lycée Public Mixte, du Lycée Privé Fivoarana, et de l’Institut et Technologie d’Antsiranana (IST) pour cet événement.

Des compétitions de danse et de scénette véhiculant des messages promouvant l’Honnêteté et l’Intégrité ainsi que des manifestations artistiques leur ont été organisés pour plus d’implication dans la lutte contre la corruption.

A l’issu des délibérations des jurys, le lycée Public Mixte Antsiranana a de nouveau remporté le concours inter-établissement, pour le niveau lycée, puisque les lauréats des concours de danse et de scénette sont issus de cet établissement scolaire. Pour le niveau universitaire, les trophées ont été décrochés par les jeunes de l’IST Antsiranana. Plusieurs lots ont été distribués.

Les représentants de la Commune Urbaine, de la Direction Régionale de la Communication et de la culture d’Antsiranana, de la Direction Régionale de l’Enseignement Technique (DRENTP) de la région DIANA, accompagnés du Directeur Territorial et des membres du Comité Consultatif de la Division Investigation et du volet Education-Prévention du BIANCO Antsiranana ont honoré de leur présence cette édition. Ils ont reconnu les enjeux de l’engagement des jeunes dans cette lutte commune. Les discours ont abondé dans l’encouragement des jeunes à persévérer dans cette lutte et à promouvoir la culture d’Honnêteté et d’Intégrité.


Analyse des risques de corruption des processus de recouvrement et d’approvisionnement de la société JIRAMA.

Category : Echos région

Un atelier sur l’analyse des risques de corruption dans les processus de recouvrement et d’approvisionnement de la société JIRAMA a eu lieu le 30 et le 31 octobre 2019 à Toamasina, avec l’appui financier du projet SFF/PRODECID de la GIZ.
Cet atelier s’inscrit dans la continuité de la collaboration entre le BIANCO et la JIRAMA, suite à la signature de convention entre les deux entités. L’objectif dudit atelier était principalement d’éradiquer toutes les opportunités de corruption dans le processus de recouvrement et d’approvisionnement de la société JIRAMA. Ce fut une occasion pour les éléments du BIANCO Toamasina de mettre en valeur la formation en approche anticorruption Works organisée par le Projet SFF/PRODECID. Une méthode qui permet d’avoir un niveau d’implication élevé des participants pour obtenir rapidement des résultats d’analyse.
A l’issue de cet atelier, les seize participants avec les membres de la cellule anti-corruption de la JIRAMA poursuivront les travaux d’analyse tandis que le BIANCO apportera son appui à la mise en oeuvre du plan d’action.