Category Archives: Echos région

Détournement de matériel roulant et de moteurs de véhicules au DRAEP de la Région SAVA

La Direction Territoriale du BIANCO d’Antsiranana a reçu une doléance ayant fait état de l’implication du Directeur Régional de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (DRAEP) de la Région SAVA dans une affaire de détournement de matériels roulants, de moteurs et de pièces de voitures immobilisées sur le parking de la DRAEP.
Les investigations menées ont révélé que quatre véhicules avaient été délestés de leurs moteurs et une moto de service avait disparu de la circulation. De connivence avec le mécanicien de la direction, le directeur a détourné les moteurs et a transféré la moto au profit de sa famille à Antananarivo pour son propre usage.
A l’issue de la présentation de ces deux personnes devant le parquet du Tribunal de Première Instance d’Antalaha, le 22 juillet 2021, pour abus de fonctions et détournement de biens publics, le Directeur a écopé d’une privation de liberté à la maison centrale d’Antalaha en attendant le verdict de son affaire tandis que le mécanicien a bénéficié d’une liberté provisoire.


Direction Régionale de la Santé Publique de la Région SAVA, Un Médecin Inspecteur soupçonné de corruption placé sous MD

Des responsables locaux profitent de l’urgence sanitaire pour s’enrichir. Des dépôts de médicaments poussent comme des champignons dans la Région SAVA ces dernières années. Devant ce fait, la Direction Territoriale du BIANCO à Antsiranana a reçu une doléance relative à une suspicion de corruption sur la délivrance des autorisations d’ouverture de ces petites officines.
Des enquêtes ont été ouvertes auprès des détenteurs de ces dépôts de médicaments. Leurs activités qui sont réglementées par le Ministère de la Santé publique à travers la Direction de la Pharmacie et de la Médicine Traditionnelle ont été contrôlées.
Durant les investigations, les limiers du BIANCO Antsiranana ont constaté des autorisations d’ouverture émanant d’un Médecin Inspecteur qui font références à des arrêtés nominatifs signés par le Ministre de la Santé Publique. Mais après des vérifications approfondies, ces arrêtés ont été prouvés faux. De plus, les titulaires de ces fausses autorisations ont avoué avoir payé à titre de soi-disant droits la somme allant de 1.000.000 Ariary à 4.000.000 Ariary à ce Médecin Inspecteur qui n’est autre que l’ancien Directeur Régionale de la Santé Publique de cette Région. Les investigations ont également révélé que la somme totale de 11.400.000 Ariary a été empochée par ce fonctionnaire entre 2014 et 2016 à travers la commission de faux arrêtés. Un vrai danger pour la santé publique !
Ce responsable soupçonné de corruption a été arrêté à Antalaha ce 08 juin 2021 puis déféré au parquet du TPI d’Antalaha. Après l’instruction, il a été placé sous mandat de dépôt pour faux en écriture publique, abus de fonction et concussion en attendant son jugement définitif.


FLAGRANT DELIT DE CORRUPTION, Un magistrat du parquet d’Antalaha placé sous MD

En mission dans la région SAVA dans le cadre de l’opérationnalisation de l’Antenne Régionale du BIANCO à Sambava, les investigateurs de la Direction Territoriale du BIANCO d’Antsiranana a marqué les esprits en frappant fort dans le secteur de la Justice.
Le samedi 12 juin 2021, dans la matinée, un individu a signalé aux investigateurs du BIANCO des actes de corruption répétés par des membres du personnel de la Justice dont il a été victime. Un magistrat du Parquet d’Antalaha lui a réclamé par téléphone la somme de 2 000 000 ariary pour soi-disant arranger ses affaires. Le lieu et l’heure de la livraison ont été fixés dans l’après-midi même, à Sambava – place de l’indépendance. Grace au professionnalisme des agents du BIANCO et aux dispositifs légaux de livraison surveillée qu’ils ont mis en place, le magistrat en question a été pris en flagrant délit de corruption. Il a essayé d’exciper son statut et l’immunité qui en découle mais c’était peine perdue face à la détermination des enquêteurs du BIANCO qui lui a rappelé la perte de ce privilège en cas de flagrance.
Arrêté puis acheminé vers Antananarivo, le magistrat a été gardé à vue dans les locaux du BIANCO, avant sa présentation devant le Pôle Anti-Corruption à Antananarivo, hier 15 juin 2021. Suite à son instruction qui s’est prolongée jusqu’à aujourd’hui, il a été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Antanimora.