Category Archives: Echos région

CELEBRATION DE LA DEUXIEME ÉDITION DE LA JOURNEE DES RHI : 600 jeunes RHI mobilisés

Category : Echos région

La 2ème édition de la JRHI (Journée des « Réseaux d’Honnêteté et d’Intégrité»), pour la Province d’Antsiranana, a été célébrée le 18 Décembre 2019 sous le thème « Robaka avenir-nay basy eky kolikoly !». L’enceinte de l’Alliance Française d’Antsiranana a accueilli environ 600 jeunes issus des RHI d’Antsiranana dont ceux du lycée Privé Adventiste, du lycée Public Mixte, du Lycée Privé Fivoarana, et de l’Institut et Technologie d’Antsiranana (IST) pour cet événement.

Des compétitions de danse et de scénette véhiculant des messages promouvant l’Honnêteté et l’Intégrité ainsi que des manifestations artistiques leur ont été organisés pour plus d’implication dans la lutte contre la corruption.

A l’issu des délibérations des jurys, le lycée Public Mixte Antsiranana a de nouveau remporté le concours inter-établissement, pour le niveau lycée, puisque les lauréats des concours de danse et de scénette sont issus de cet établissement scolaire. Pour le niveau universitaire, les trophées ont été décrochés par les jeunes de l’IST Antsiranana. Plusieurs lots ont été distribués.

Les représentants de la Commune Urbaine, de la Direction Régionale de la Communication et de la culture d’Antsiranana, de la Direction Régionale de l’Enseignement Technique (DRENTP) de la région DIANA, accompagnés du Directeur Territorial et des membres du Comité Consultatif de la Division Investigation et du volet Education-Prévention du BIANCO Antsiranana ont honoré de leur présence cette édition. Ils ont reconnu les enjeux de l’engagement des jeunes dans cette lutte commune. Les discours ont abondé dans l’encouragement des jeunes à persévérer dans cette lutte et à promouvoir la culture d’Honnêteté et d’Intégrité.


Analyse des risques de corruption au sein du CHU Place -Kabary Antsiranana.

Category : Echos région

Un atelier d’analyse des risques de corruption relatif au recouvrement et à la gestion des ressources propres du Centre Hospitalier Universitaire Place-Kabary Antsiranana a eu lieu à l’Hôtel de la Poste Antsiranana le 24 et 25 octobre 2019 dernier au profit du personnel et des membres du Club Anti-Corruption de cet hôpital. Cet atelier, résultant de la collaboration du BIANCO avec cet établissement hospitalier, visait d’une part la réduction des opportunités de corruption liées au recouvrement et à la bonne gestion des ressources propres de l’établissement, et d’autre part l’amélioration des recettes et de la rentabilité de l’hôpital. Après l’atelier, les responsables devraient être en mesure de lutter efficacement contre la corruption, d’identifier les risques de corruption liés aux procédures appliquées au niveau de ce secteur et les mesures pratiques pour les éliminer suivant un planification établie. Cette initiative résulte de l’appui technique de la GIZ-ProDéCID.


Corruption basée sur le genre à DIANA, les jeunes filles sensibilisées à la dénoncer et à la refuser.

Category : Echos région

La Maison des jeunes à Antsiranana a abrité du 11 au 12 Octobre une exposition « portes ouvertes » pour célébrer les journées Internationales de la jeune fille. De concert avec la Direction régionale de la Jeunesse et du Sport, et de la Direction régionale de la Communication et de la Culture, le BIANCO Antsiranana a sensibilisé les jeunes filles de la région DIANA à refuser et à dénoncer les pratiques de corruption et comportements malhonnêtesdès le plus jeune âge, notamment des faveurs sexuelles en contrepartie d’une prestation fournie par des agents publics ou privés.
Des supports d’éducation sur la LCC ont été distribués à l’assistance, ainsi que des flyers de mobilisation contre la corruption basée sur le genre, élaborés en partenariat avec le PNUD à Madagascar.
Par ailleurs, jeunes élèves, étudiantes et membres d’association féminine (scouts, association islamique) ont été informées de la mise en place de la plateforme de dénonciation en ligne « i-toroka »pour faciliter la dénonciation des faits de corruption en sécurisant davantage les lanceurs d’alerte.