Villa « La Piscine » Ambohibao – BP 399 – 101 Antananarivo

INTERVENTION DE MADAGASCAR à la 1 ère reprise de la 10 ème Session du Groupe d’examen de l’application de la Convention des Nations Unies Contre la Corruption (CNUCC), du 02 au 04 septembre 2019 et à la 10 ème Session du Groupe de travail à composition non limitée sur la prévention de la corruption (du 04 au 06 septembre 2019 – Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (UNODC), Vienne, Autriche

INTERVENTION DE MADAGASCAR à la 1 ère reprise de la 10 ème Session du Groupe d’examen de l’application de la Convention des Nations Unies Contre la Corruption (CNUCC), du 02 au 04 septembre 2019 et à la 10 ème Session du Groupe de travail à composition non limitée sur la prévention de la corruption (du 04 au 06 septembre 2019 – Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (UNODC), Vienne, Autriche

Category : News et Evènements

En vertu de la lettre d’accréditation délivrée par Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, une délégation malgache conduite par Monsieur Laza Eric Donat ANDRIANIRINA, Directeur Général du BIANCO, a participé à la 1ère reprise de la 10ème Session du Groupe d’examen de l’application de la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC) et à la 10ème session du Groupe de travail à composition non limitée sur la prévention de la corruption. Ces deux sessions ont eu lieu à Vienne en Autriche, du 02 au 04 pour la 1ère session et du 04 au 06 septembre 2019 pour la 2nde.

Un rapport de progrès de la mise en œuvre de cette convention, notamment sur les volets relatifs à l’application de la loi, la prévention de la corruption et la coopération internationale, a été fait par le chef de la délégation malgache au cours de la 1ère session. Durant son intervention, il a fait part de la disponibilité des experts gouvernementaux malgaches pour s’acquitter, de concert avec ceux du Sud Soudan, de ses obligations dans le cadre du 2nd Cycle d’examen et d’évaluation du respect des dispositions du chapitre II (prévention de la corruption) et du chapitre V (recouvrement des avoirs) de la convention par le Ghana.

La 2ème réunion portait sur les échanges de bonnes pratiques sur la prévention de la corruption entre tous les représentants des Pays membres de la CNUCC. Sur ce point, Madagascar a partagé, à titre d’exemple, ses expériences relatives à la mise en place des dispositifs de prévention de la corruption dans les secteurs public et privé. Les efforts déployés par le Gouvernement malgache quant à la dématérialisation progressive de la procédure administrative ont été évoqués durant les débats. Des recommandations ont été émises à l’intention des autres pays de suivre les voies tracées par Madagascar.

Par ailleurs, compte-tenu de la nomination du Directeur Général du BIANCO en tant qu’expert Gouvernemental en matière de lutte contre la corruption, il a participé au cycle de formation de haut niveau organisé à cet effet par le secrétariat de l’UNODC.

Au cours des différents échanges auxquels il a participé en marge de ces différentes sessions, le chef de la délégation malgache a réitéré, à tous les représentants des pays partenaires, l’importance de la coopération policière et judiciaire internationale pour parvenir à des résultats substantiels dans le cadre de la lutte contre l’impunité et le recouvrement des avoirs d’origine criminelle.

Articles similaires


Laisser une réponse