Category Archives: Echos région

Abus de fonctions et de détournement de deniers publics : le Maire de la Commune urbaine de Brickaville placé sous mandat de dépôt

La Direction Territoriale du BIANCO à Toamasina a donné suite à une doléance anonyme relative à une suspicion de corruption qui aurait été perpétrée par le Maire de la Commune urbaine de Brickaville, District dudit, Région Atsinanana et ses complices.
Les investigations menées ont permis de constater que des dépenses non justifiées, des sommes indûment perçues à titre de droits pour des services rendus, des agissements mettant en conflit les intérêts privés des responsables avec ceux de la Commune et des exonérations fiscales non autorisées par la délibération municipale ont été commis. Un préjudice total de cent vingt millions cinquante-cinq mille cinq cents Ariary (120 055 500 Ariary) aurait été mis en jeu.
Présentées devant le Procureur de la République près le Pôle Anti-Corruption d’Antananarivo, le 28 avril 2022, les neuf (09) personnes impliquées dans cette affaire ont été poursuivies pour conflit d’intérêts, abus de fonctions, corruptions active et passive et détournement de deniers publics. A l’issue de l’audition, le Maire de la CU de Brickaville a été placé sous mandat de dépôt à la Maison centrale d’Antanimora tandis que les huit (08) autres personnes soupçonnées ont été mises en liberté provisoire en attendant l’issue de leur jugement définitif.


Commune Rurale de Mahanoro : UN ANCIEN MAIRE, UN ENTREPRENEUR ET UN ANCIEN SECRETAIRE TRESORIER COMPTABLE PLACES SOUS MANDAT DE DEPOT

Les investigations menées par la Direction territoriale du BIANCO de Toamasina sur la base des renseignements financiers fournis par le SAMIFIN à propos des opérations de blanchiment d’argents d’un montant de 130 millions d’Ariary sur fond de corruption ont abouti au placement sous mandat de dépôt à la prison d’Antanimora des trois personnes impliquées dans cette affaire, en l’occurrence l’ancien maire de la Commune rurale de Mahanoro, District de Mananara Nord, de son Secrétaire trésorier-comptable et du Gérant de l’entreprise attributaire d’un marché.
Octroyés au profit de la Commune à titre de subvention spéciale, ces fonds ont été destinés à la construction d’un bâtiment administratif à usage de bureau. De nombreux faits illégaux ont été constatés au cours des enquêtes, à l’instar de l’attribution de manière unilatérale par le maire, du marché de construction au profit de l’Entreprise LEADER moyennant un pot de vin, la violation des clauses de la convention de marché qui s’est traduite par la jouissance de la totalité du paiement bien avant le début des travaux et le non-achèvement des travaux en question suivi de la disparition du titulaire du marché.


Commune rurale d’Antsapanana: Le maire et ses complices placés sous contrôle judiciaire

Le 21 juin 2020, la Direction Territoriale du BIANCO à Toamasina a été saisie d’une doléance anonyme relative à une suspicion de favoritisme, d’abus de fonctions et de détournement de deniers publics perpétrés par le maire de la Commune rurale d’Antsapanana et ses complices, dans le District de Brickaville, Région Atsinanana.
Les investigations menées ont permis de constater que des dépenses non justifiées et des achats fictifs ainsi que des retraits d’espèces à la caisse de la Commune à des fins personnelles, et d’une attribution unilatérale des marchés de construction de diverses infrastructures ont été effectués.
La plupart de ces infrastructures n’ont pas été achevées et n’ont pas été réalisées dans les règles de l’art. Un préjudice total de cent-quatre-vingt-deux-millions-cent-seize-mille-quatre-cent-cinquante-six Ariary (Ar182 116 456, 00) aurait été mis en jeu.
Présentées devant le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Toamasina, le 28 janvier 2022, sept (07) personnes impliquées dans cette affaire, en l’occurrence le Maire de la CR d’Antsapanana et ses quatre (04) collaborateurs ainsi que deux (02) entrepreneurs ont toutes été placées sous contrôle Judiciaire en attendant l’issue de leur procès.